3 produits ajoutés = -15% avec le code OFFRE15

0

Votre panier est vide

L'huile minérale est-elle bonne ou mauvaise pour nos cheveux ?

L'huile minérale est-elle bonne ou mauvaise pour nos cheveux ?

3 minutes de lecture

Dans ce premier article, je vais vous parler des différentes huiles que nous pouvons trouver dans nos produits cosmétiques. Let’s go !

 

L’huile minérale, QUESACO ?

C’est un corps gras fortement hydrophobe (ne laisse pas entrer l’eau) et occlusif (imperméabilisant). On l’obtient par distillation du pétrole brut. L’huile minérale, souvent retrouver dans l’industrie cosmétique, remplit les fonctions d’émollient (elle sert donc à assouplir) et d’agent occlusif (elle empêche le dessèchement).

 

Comment la reconnaître ? 

On la retrouve sous les appellations Petrolatum, Paraffinum liquidum, Mineral Oil, Ozokerite, Céresine, Petrolatum jelly (gelée de pétrole).

 

 Quelques avantages… qui expliquent son utilisation dans l’industrie cosmétique 🧐 : 

C’est une huile stable.L’huile minérale ne rancit jamais. En effet, elle est interne et ne contient pas d’acides gras, vitamines, etc. Pas la peine donc d’utiliser des antioxydants, elle permet l’élaboration de produits stables à l’oxydation (contrairement aux huiles végétales)

Elle n’est pas chère.C’est la moins chère de tous les corps gras… Et on sait pourquoi : elle est souvent issue de déchets de l’industrie pétrolière (j’hésite à dire que c’est un avantage, mais bon ce n’est que mon avis)

C’est une huile occlusive. Elle permet d’isoler les cheveux de l’humidité. Indirectement, elle a un effet hydratant puisqu’elle permet d’empêcher l’évaporation de l’eau. Sauf qu’on va vite voir que cet effet occlusif devient vite sournois et malsain.

C’est une huile multi-fonctions.Elle se suffit à elle-même : permet d’avoir un émollient et un agent occlusif dans un seul ingrédient.

 

Mais des effets pervers indiscutables 👎🏽

Elle reprend les mêmes inconvénients que le silicone et fait même pire :

    • Elle n’est pas du tout écologique 🌏. Le pétrole, il y a mieux pour la planète, hein ! Son processus de raffinement est très polluant. Alors… si on peut l’éviter : on l’évite !

    • Elle est très… trop occlusif ☔️. Ce n’est pas du tout l’idéal puisqu’elle freine énormément l’écoulement naturel du sébum, d’où la sécheresse accrue des cheveux malgré un apport conséquent de gras via cette huile.

    • Elle n’est pas biocompatible 🙅🏽, c’est à dire qu’elle n’est pas assimilable par la peau. C’est un ingrédient « inerte », c’est à dire non actif chimiquement, qui ne crée pas d’allergie mais peut être irritante. L’huile va rester en surface sur la peau sans être absorbé et sans apporter d’effet nutritif. En plus, la peau la rejette : elle n’est donc qu’un film gras sans utilité.

 

Du coup, bien ou pas bien ? D’un point de vue cosmétique, elles ne sont pas dangereuses mais INUTILES. Elles n’ont aucune action de soin, même si elles donnent un toucher doux et un film protecteur (vive le pétrole). Une fois cette couche partie, les cheveux sont toujours déshydratés. Bien sûr, les industriels sont content parce qu’ils en vendent plein (question d’argent toujours, n’était-ce pas une évidence?) 

Au delà de l’utilité, n’oublions pas l’impact environnemental ! Plus d’intérêt donc à opter pour des produits sans huiles minérales : pour la planète, déjà, mais aussi parce-que vos cheveux se porteront bien mieux avec des produits contenant des huiles végétales 🍃.

Contrairement aux huiles minérales, celles-ci sont ACTIVES, contiennent des acides gras essentiels, des vitamines etc, pour une action de soin. Elles peuvent l’aider à se réguler, se protéger, etc, et les laissent respirer davantage, contrairement à l'huile minérale, issus de la pétrochimie, qui bouchent les pores. 

 C'est tout pour ce premier article, si tu souhaites échanger sur le sujet, n'hésite pas à commenter ou à le partager sur les réseaux ! 😉

 

See you soon 💫


    Laisser un commentaire

    Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

    Sois au courant